• NOTRE CAUSE EST JUSTE et notre droit à la santé est inaliénable.

    Samedi 25 juin à Montceau et au Creusot

    Parti Communiste Français

    Bienvenue à toutes et à tous, et merci d'avoir répondu aussi massivement à notre appel.

    Derrière la banderole de la CSS, TOUS ENSEMBLE, nous sommes rassemblés pour clamer notre INDIGNATION et notre DETERMINATION.

    Fortes du soutien de 31 municipalités et de 7 Conseillers Généraux, les 43 organisations de la Coalition Solidarité apprécient à sa juste valeur ce soutien à notre action et plus particulièrement à l'égard de toutes les actions engagées par les personnels hospitaliers au travers de son intersyndicale en interne et avec le soutien de la Coalition Solidarité Santé en externe.

    Tous ensemble, nous dénonçons la mise en oeuvre par le gouvernement de la loi HPST-Bachelot-Sarkozy qui frappe de plein fouet nos hôpitaux.

    Au travers des décisions prises par le représentant de l'Etat se dessine en fait un projet de démantèlement de l'offre publique de soins sur la CCM au profit du secteur privé à but lucratif.

    Mettons un terme aux options purement comptables qui étranglent financièrement le secteur public hospitalier et qui pèsent sur les conditions de travail des salariés et de soins des usagers.

    Nous ne sommes pas disposés à accepter une restriction d'activité de nos hôpitaux qui appauvrirait la couverture de santé publique sur notre territoire communautaire. Non les centres hospitaliers de Montceau et du Creusot, ne pourraient pas « absorber » le surcroît d'activité qui proviendrait d'une fermeture totale ou partielle de services dans l'un ou l'autre de ces hôpitaux.

    Nous devons obtenir un engagement clair de l'Etat pour le financement d'une offre publique de soins de qualité.

    Les menaces sur nos hôpitaux sont plus que jamais présentes. La population des deux bassins de vie doit rester attentive et mobilisée pour :

    > Réaffirmer la volonté des usagers et des hospitaliers de voir l'offre de soins pérennisée sur la CCM, voire développée, avec des investissements permettant la construction d'un hôpital public neuf dans les plus brefs délais,

    > S'opposer à un démantèlement des activités de soins sur la CCM au profit du secteur privé à but lucratif,

    > Garantir le maintien des emplois, condition indispensable pour préserver une offre de soins de qualité et répondre ainsi aux besoins de la population.

    Telle est, en ces termes, la motion adoptée par 31 communes, 7 Conseillers Généraux et portée par les 43 organisations de la Coalition Solidarité Santé plus que jamais déterminée à aller aussi loin que possible avec l'ensemble de la population, usagers de surcroît et l'ensemble des professionnels de santé naturellement rattachés à leur intersyndicale professionnelle et interprofessionnelle pour faire avancer leurs légitimes revendications.

    Nous ne pouvons pas laisser passer les menaces qui pèsent tout particulièrement sur l'Hôtel-dieu. L'Etat a préconisé le dépôt de bilan, voire la liquidation, cas unique aujourd'hui en France à l'égard d'un centre hospitalier de cette taille.

    Nous ne le rappellerons jamais assez, Montceau et le Creusot sont plus que jamais associés pour porter ensemble cette exigence d'offre de soins par un partage territorial intelligent.

    La Directrice de l'Agence Régionale de Santé nous a affirmé que Chalon n'a pas vocation à cannibaliser Montceau ou le Creusot. Dont acte, nous serons vigilants. Ceci nous conforte dans cette idée que nous devons trouver une réponse publique au maintien de l'offre de soins sur le territoire de la CCM.

    La santé ne doit pas devenir une marchandise et ses salariés des mouchoirs jetables... Plus de 100 emplois ont déjà disparu.

    Nous ne sommes pas dupes ! L'hôpital public subi de plein fouet des attaques orchestrées :

    pénurie de personnel médical, manque d'infirmières, sous-financement délibéré par la tarification dite à l'activité, limitation abusive de l'enveloppe budgétaire nationale. Nous assistons à l'échec massif de la technostructure, le déficit organisé des hôpitaux s'envole allègrement... Pendant ce temps, la Générale de Santé, qui possède 180 cliniques privées, a versé 420 millions d'euros à ses actionnaires...

    A cela, nous disons, NON ! L'hôpital public a vocation de soigner tous les assurés sociaux de la même façon.

    Le privé à but lucratif soignera chacun à la mesure de l'assurance qu'il pourra se payer.

    Refusons ce processus. La Santé est un bien public non monnayable !

    Ici, sur notre territoire communautaire, nous crions haut et fort que nous sommes :

    INDIGNÉS par les mesures gouvernementales prises à rencontre de nos deux hôpitaux,

    INDIGNÉS par la création en 2009 du GCS présenté comme la solution miracle aux problèmes financiers de nos deux CH,

    INDIGNÉS car, non seulement le GCS n'a pas conduit au retour à l'équilibre financier, mais il a appauvri l'offre de soins, dégradé outrageusement les conditions de travail des personnels.

    INDIGNÉS par l'incapacité de la tutelle à mettre en place au sein de la CCM une offre de soins structurante, équilibrée, non partisane,

    INDIGNÉS mais également DÉTERMINES

    DÉTERMINÉS à montrer à l'ARS que la population de la CCM s'est rassemblée pour dire NON au démantèlement de l'offre de soins,

    DÉTERMINÉS à exiger un véritable débat démocratique pour élaborer un projet médical ambitieux et réaliste,

    DÉTERMINÉS à exiger l'engagement de l'état pour la construction d'un nouvel hôpital public neuf seul solution pour :

    • pour gagner en organisation au service des patients et réaliser de réelles économies,

    • pour gommer ces rivalités absurdes trop bien entretenues entre le Creusot et Montceau,

    •  pour retrouver une attractivité en rapport avec une offre de soins de qualité,

    •  pour permettre dès maintenant une meilleure adhésion du personnel et rendre ainsi plus aisée la période transitoire qui doit être la plus courte possible,

    •  C'est la raison pour laquelle, nous réaffirmons , en attendant la construction de l'hôpital neuf, le maintien de tous les lits, de tous les services, de tous les emplois, la résorption des déficits par l'Etat et l'abrogation de la loi Bachelot.

    Les jours, les semaines et les mois à venir seront déterminants, ils nous invitent à rester vigilants et à répondre, à chaque fois que nécessaire, comme vous l'avez fait aujourd'hui à l'appel au rassemblement pour gagner........... PARCE QUE NOTRE CAUSE EST JUSTE.

     

    Notre droit à la santé n'est pas négociable !   

        

    Texte de fin de manifestation

    Dans notre intervention d'accueil, nous avons fustigé l'autoritarisme gouvernemental

    qui s'oppose aux besoins exprimés majoritairement par les populations.

    Les réformes successives ignorent le besoin incontournable de recettes nouvelles

    pour répondre à des besoins en augmentation. Comme pour les retraites, la politique familiale et l'indemnisation du chômage, la réforme du financement de la Sécurité sociale est au coeur du débat pour une autre répartition des richesses, exigence portée majoritairement par la population.

    Nous l'avons dit, le système de santé doit sortir des logiques comptables qui, sous prétexte d'économie dans les dépenses de l'assurance maladie, ne visent qu'à transférer sur le budget des familles les dépenses de santé. L'objectif est d'ouvrir aux logiques de marché en privatisant l'activité et de confier la couverture maladie et de la perte d'autonomie aux assurances privées.

    De nombreuses luttes menées dans le secteur de la santé sur l'amélioration des conditions de travail, la reconnaissance des qualifications et de la pénibilité, l'exigence en terme d'emploi/formation, n'ont pour seul objectif qu'une meilleure réponse pour le droit aux soins pour toutes et tous.

     

    Des luttes professionnelles trouvent aujourd'hui appui et complémentarité avec toutes les actions menées unitairement. Aujourd'hui, 25 Juin 2011, nous en donnons l'exemple !

    La Coalition Solidarité Santé, avec ses organisations syndicales, ses associations et ses partis politiques et appuyée par les élus locaux, en appelle à la vigilance et vous donne rendez-vous dans les jours et les semaines à venir pour porter avec elle l'exigence de nos revendications communes.

    Et dites le ! chez vous, dans votre entreprise, dans vos bureaux, dans vos commerces !

    NOTRE CAUSE EST JUSTE et notre droit à la santé est inaliénable.

    Coalition Solidarité Santé

    Voir les photos de la manifestation 


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :